LE MATIN: Valentine's joints



LE MATIN, JJSPHERE 
"La fumette de Valentin"
Par Josiane & Josette, le 14.02.2018

Holyweed : le pétard légal qui fait grimper au septième ciel ?

Aaaah la Saint-Valentin. Le cauchemar des célibataires, la plaie des couples, le chiffre d’affaire des fleuristes. Chaque année, c’est la même sérénade, on râle, on dénigre, on fustige le grand Dieu Consommation et on finit par incendier son conjoint s’il ose rentrer du boulot les mains vides (ou sans même une idée de sortie, de repas, de soirée, même pas un p’tit verre ?). Facilitez-vous la vie, misez tout sur le climax, l’apothéose, le but ultime de tous ces salamalecs : la partie de jambes en l’air. Et cette fois, pas question d’être fatigué, de prétexter baisse de libido, mollets d’hiver (oui, ceux qu’on laisse un peu à l’abandon et qui s’apparentent plus au yéti qu’à la naïade), âge canonique ou durée exorbitante de la relation, nous avons la solution. Redevenez jeune, redevenez insouciant, ayez l’air libre et dans le vent : Un pétard, et c’est parti ! Et sans avoir besoin de faire des clins d’oeil à la ronde du côté de la Coulouvrenière, le joint CBD sans THC c’est légal et ça se commande par Internet. Alors, Holyweed le nouvel ami des fins de soirées qui chantent et des Saint-Valentin qui enchantent ?

Avant, la Saint-Valentin qui impliquait un petit pétard(ou deux) c’était plutôt : Monsieur qui ingurgite toutes mes frites en quelques secondes, sans évidemment remarquer que je me suis coupé les cheveux et que j’ai mis une nouvelle robe (pas facile de distinguer tout ça à l’aide des deux fentes rougies de quelques millimètres de haut et de long qui lui servent d’organe de la vision), cet objet de mes désirs qui s’endort comme un loir tout habillé sur la couette avant même les douze… neuf coups de neuf heures. N’imaginez pas arriver au stade « nouvelle lingerie-porte-jarretelles », trop tard, pas possible. Et si, par miracle, il lui arrive de tenir jusque-là, la mollesse de ses gestes (et du reste) ne laisse rien présager de bon. Ça, c’était avant. Maintenant, CBD oblige, c’est Fifty Shades of Green tous les soirs !

Du moins si l’on en croit le descriptif du paquet rose de Holyweed intitulé explicitement « Make Love ». Une jolie boîte en carton estampillé qui n’attend que votre soirée pour être déballée avec convoitise. Il y a certes les boîtes pour la fête, la détente et le sommeil, mais elles ne font pas l’objet de notre intérêt aujourd’hui. « Le CBD est un allié puissant et efficace qui peut améliorer votre vie sexuelle de manière significative. (…) Le CBD pourrait aider à rallonger la durée des rapports et rendre les orgasmes plus intenses. » Hum. Sans être cynique, pour prolonger quoi que ce soit, il faut d’abord réussir à déclencher quelque chose, et toute la fumette du monde n’y pourra rien. Encore un truc plus simple pour les Messieurs, tiens ! Et surtout ne vous trompez pas d’emballage, pour le sexe, c’est le rose, pour le sommeil, c’est le bleu.

Bref, on veut bien. Apparemment, ça ne peut pas faire de mal et si vous ne parvenez pas à vos fins entre les draps, si le rapprochement des corps n’est pas au beau fixe, vous pourrez toujours vous dire que vous êtes en pleine accolade avec la nature. Produite dans des champs labellisés bio, en plein air, la plante de chanvre dont vous faites partir les fleurs en fumée est à consommer pure, sans ajouts tabagiques néfastes et addictifs. Séchée longuement, fermentée jusqu’à ce qu’elle se teinte de brun et ne déclenche pas d’âpres quintes de toux, la tête du cannabis ne vous veut que du bien. Le CBD substance naturelle du chanvre, plante aux propriétés multiples et incroyables, n’a quasi pas d’effets psychotropes, contrairement au cannabis contenant du THC, mais serait analgésique, antipsychotique, antiépileptique, somnifère, sans effets secondaires désagréables. L’avènement d’une ère nouvelle !

C’est du moins ce qu’affirme le valaisan Bernard Rappaz depuis des dizaines d’années. Un homme qui donne avec Holyweed (et avec deux autres personnes d’origine masculine aussi, genevois, plus jeunes, investisseurs) un nouveau souffle au combat de sa vie, qui lui aura coûté prison, grève de la faim, incompréhension et coupe de mulet. Il ne demande qu’une chose, qu’on lui donne le temps de faire grandir ce marché à la liberté nouvelle et qui pourrait s’étendre comme celui de l’alcool à son époque. Pionnier de l’agriculture biologique, son chanvre pousse à la force du soleil et du bon air helvétique. En somme : Liberté, CBD, cri d’extase en fin de soirée. Une maxime biblique que nous offrons volontiers à Holyweed. Bernard Rappaz serait-il donc par truchement le Saint de la chambre à coucher ?

Alors ce soir, on se fait croyant, on ne rigole pas ! On roule, on fume et on s’allume ! En revanche, si votre concubin s’est gouré de lettres et carbure au THC, s’il ne fume pas, plus, pas assez, s’il est allergique au chanvre, si après 6 joints il ne se passe toujours rien, si malgré tout l’amour qui vous lie vous faites partie des nombreuses femmes qui ne connaissent du 7e ciel que l’horizon lointain ou trop rarement approché, finalement, si tout ça n’est finalement qu’une sombre mascarade, ne désespérez pas, il reste le Womanizer. Simple, clair, efficace et pas besoin d’un Valentin pour se l’offrir.

Une taffe Josiane ?

« Back

Holyweed

100% swiss, 100% BIO

OUR PRODUCTS