20 MINUTES: «We shoudn't demonize CBD or tempt people»



20 MINUTES
«We shoudn't demonize CBD or tempt people»
By Maria Pineiro
Le 22.04.2018

Plus de 200 plantons ont été distribués à Genève, Lausanne, Berne et Zurich. Un producteur de CBD a distribué des boutures de chanvre dans plusieurs villes suisses. Ce qui n’est pas du goût de tous.

Vendredi, 12h30, place du Molard, au centre-ville, deux démarcheurs interpellent les passants, flyer et petit plant de cannabis à la main.

Ils font la promotion d’une marque de CBD soutenue par Bernard Rappaz pour marquer la journée internationale du cannabis. La société du militant pro-chanvre vise à promouvoir ses nouveaux produits, mais de manière discrète: pas de tente, d’oriflamme ou autre support publicitaire pour cette action.

Une discrétion motivée par «l’image sulfureuse qui entoure l’herbe légale encore assimilée par une majorité de gens à de la drogue et présentée comme dangereuse», selon le porte-parole de la marque.

Briser un tabou

L’accueil est plutôt bon, quand les gens prennent le temps de s’arrêter: «C’est une plante extraordinaire», s’exclame Suzanne 73 ans, son petit planton dans les mains. Alexandre, 19 ans, juge «cool» cette distribution.

«Cela permet de briser le tabou», précise-t-il. Pour Bernard Rappaz, rencontré peu après dans les locaux genevois de l'entreprise, le CBD représente «la première brèche dans le chemin qui mènera à la légalisation du cannabis».

« Back

Holyweed

100% swiss, 100% BIO

OUR PRODUCTS